La Terre à l'an vert
Naturopathe à Montsinéry et île de Cayenne
 
La Terre à l'an vert, naturopathie à Montsinéry-Tonnegrande
 
+594 694 275464

La vitamine C

Nutrition

La vitamine C est le nom générique de l'acide ascorbique. Ce nom vient du fait qu'elle joue un grand rôle dans la prévention et la guérison du scorbut. Cette maladie dont étaient souvent atteints les marins, vient en fait d'un déficit en vitamine C, fréquent sur les bateaux où les fruits et légumes pouvaient être absents de l'alimentation durant plusieurs mois. 

 

Cette vitamine est connue pour donner de la vitalité, et booster notre immunité, et on la prend souvent en complément alimentaire en cas de surmenage, où avant l'hiver. Pourtant, elle a beaucoup d'autres propriétés, tout aussi importantes.

 

Ses propriétés principales

- Elle stimule la production de collagène.

Celui-ci assure la souplesse, la flexibilité, mais aussi la résistance des tissus, des vaisseaux, des os, de la peau, des tendons, du cartilage. Vers 30 ans, la synthèse de collagène commence à diminuer, et d'année en année cela occasionne des douleurs articulaires, des rides, moins de souplesse, une circulation sanguine ou lymphatique moins fluide, ...  Or, la vitamine C permet de stimuler cette synthèse, et ainsi de prévenir le vieillissement des tissus. 

 

- Elle facilite l'absorption du fer non héminique.

Le fer héminique provient des produits animaux, et est sous forme de fer ferreux, bien assimilable par l'organisme. Le fer non  héminique est issu, lui, des végétaux, et est consommé sous forme de fer ferrique. Lors de la digestion, il doit donc être transformé en fer ferreux pour pouvoir être absorbé. Or, la vitamine C favorise cette transformation, et augmente donc le pourcentage de fer absorbé lors d'un repas végétarien.

 

- Elle est indispensable au système immunitaire.

La vitamine C améliore l'efficacité des globules blancs, en particulier des neutrophiles, qui sont spécialisés dans les attaques bactériennes. Elle stimule aussi les lymphocytes, et permet notamment une meilleure différenciation des lymphocytes T, luttant contre les virus et les cellules malsaines, pouvant être cancéreuses. De plus, elle permet un meilleur nettoyage de l'organisme après une infection.

Si la vitamine C permet au système immunitaire d'être efficace, elle est aussi fortement utilisée lors de la maladie. Ainsi, il est important de refaire le plein lorsqu'on guérit.

 

Elle améliore la fonction des surrénales.

Les glandes surrénales produisent des hormones permettant de faire face à un stress, comme le cortisol ou l'adrénaline. La vitamine C est nécessaire à cette production, et participe à la régulation hormonale une fois que le stress est passé.

Lorsque le stress est chronique, la vitamine C est utilisée en grandes quantités, et de manière quasi continue, ce qui contribue, entre autres, à une carence de cette vitamine.

 

- Elle favorise la production de myéline.

La myéline est une gaine qui recouvre les cellules nerveuses afin de faciliter le transfert des messages nerveux. Lorsqu'il y a déficience, l'influx nerveux est ralenti ou stoppé. C'est ce qui arrive dans des maladies comme la sclérose en plaques, par exemple.

La vitamine C favorisant la fabrication de myéline, elle permet la prévention de maladies neurodégénératives ou consécutives à une détérioration de celle-ci.

 

- Elle est un antioxydant puissant.

C'est sûrement son rôle le plus connu, la vitamine C est très antioxydante. Il suffit de presser le jus d'un citron sur un avocat pour l'empêcher de noircir, ce sont les effets des antioxydants, qui empêchent l'oxydation des cellules au contact de l'oxygène.

Ainsi, elle protège nos cellules du vieillissement, mais agit également en prévention des cancers, et ses effets sont démultipliées lorsqu'elle est associée à la vitamine E.

 

Où la trouver ?

- Dans les agrumes : orange, citron, pamplemousse, ...

- La papaye

- la cerise acérola

- Le ramboutan

- La goyave

- La mangue

- Le piment, végétarien ou pas, et le poivron

- L'ananas

- Les choux

- Le persil

- En métropole, on en trouve aussi dans les fraises, le kiwi, le cassis, l'argousier, ...

 

Ses caractéristiques

- La teneur en vitamine C d'un aliment dépend de sa fraîcheur. Ainsi, il vaut mieux manger ses acérolas directement cueillies sur l'arbre qu'en faire un stock pour plusieurs jours, ou qu'en faire du jus, par exemple.

 

- La vitamine C est hydrosoluble, c'est-à-dire qu'elle est dissoute dans l'eau. Si on fait cuire du chou dans de l'eau et qu'on jette l'eau de cuisson, la vitamine C est perdue. 

L'hydrosolubilité fait qu'un éventuel surplus dans l'organisme est éliminé par les reins, via l'urine.

 

- Elle craint l'air, la lumière, et la chaleur. C'est donc une vitamine fragile qui peut être facilement détruite. Si l'on fait un jus d'agrumes, il vaut mieux le boire tout de suite, car après quelques heures, il ne restera plus grand chose à l'intérieur...

De même que lorsqu'on rajoute du jus de citron dans un thé ou une infusion, il faut attendre que l'eau ait un peu refroidi, afin de ne pas détruire les vitamines, notamment la C.

 

- Les sportifs et les personnes âgées ont des besoins accrus en vitamine C, car ils sont soumis à des stress oxydatifs plus intenses, et au vieillissement des cellules.

 

Je conseille à la plupart des gens une cure annuelle de vitamine C au début de la saison des pluies, mais la présence de nombreux fruits en Guyane toute l'année permet de combler les besoins journaliers assez aisément. 

 

 

 

 

 

 


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.