La Terre à l'an vert
Naturopathe à Cayenne, et partout à distance
 
La Terre à l'an vert, naturopathie à Montsinéry-Tonnegrande
 
+594 694 275464

L'équilibre acido-basique

Anatomie et physiologie

Le potentiel hydrogène, noté pH, et pouvant aller de 0 à 14, mesure le taux d’ions H+ dans un milieu. Plus ce taux est élevé, plus le pH est bas, plus le milieu est acide. A l’inverse, plus ce taux est faible, plus le pH est élevé, et plus le milieu est alcalin. 7 représente un pH neutre. Quand on parle d'homéostasie, on parle d'équilibre permanent de l'organisme, et le pH en fait partie : nos cellules ne peuvent assurer leur rôle que dans un milieu particulier. 

L'équilibre acido-basique concerne le pH sanguin. Le sang doit avoir constamment un pH compris entre 7,35 et 7,45, avec un pH optimal à 7,42. En dessous de ce seuil, le corps est en acidose, au-dessus c’est une alcalose. Un pH inférieur à 7, ou bien supérieur à 8 entraîne la mort de l’individu. La peau est acide, avec un pH de 5,2, les urines varient entre 6,5 et 7,5, et l’estomac a besoin de beaucoup d’acidité afin de dégrader correctement les aliments. Ainsi, chaque partie du corps a son propre pH optimal.

 

L'origine des acides dans l'organisme.

Les acides proviennent principalement :

- de l'alimentation. Les protéines animales, les aliments raffinés, les acides gras saturés, les produits transformés, les fruits pas assez mûrs, un excès de sel, ... apportent des acides au corps. 

- du métabolisme cellulaire. Chaque cellule rejette des déchets, une fois son travail effectué, qui se retrouvent dans le système sanguin afin d'y être éliminés. Ces déchets sont pour la plupart des acides.

- du stress. En fabriquant une quantité d'hormones supérieure à ce que le corps est capable de gérer correctement, on se retrouve avec trop de déchets cellulaires acides dans le sang. De plus, un stress permanent dérègle la production de l'insuline, et donc le métabolisme du glucose, pouvant entraîner un excès de sucre dans le sang.

 

L'élimination des acides

L'équilibre acido-basique est maintenu grâce à l'action éliminatrice des émonctoires. Les déchets acides sont censés être éliminés par les reins, la peau et les poumons. Pour cela, l'organisme doit préalablement les rendre neutres, afin qu'ils soient plus faciles à éliminer. En effet, une urine trop acide par exemple, peut endommager des cellules de l'urètre et l'uretère.

Pour neutraliser un acide, l'organisme utilise les systèmes-tampons : il puise dans les réserves minérales afin de transformer l'acide en sel neutre. Ce fonctionnement est normal, mais si la quantité d'acides est trop importante, on risque une déminéralisation, et une acidose s'installe, avec son lot de pathologies diverses.

 

L'acidose

Les symptômes de l’acidose sont très variés : fatigue persistance dès le réveil, frilosité, irritabilité, anxiété, caries, crampes, ongles fragiles, allergies, infections urinaires, cicatrisation difficile, … Il n’est pas judicieux d’essayer de traiter séparément chacun de ces troubles, s’il est avéré que la cause est une acidose. Il faudra procéder à une désacidification du terrain, pour que les troubles qui en étaient issus disparaissent.

Afin de rétablir l’équilibre, on veillera à :

- diminuer la quantité d’aliments acides ou acidifiants (engendrant des acides lors de certaines transformations au sein de l’organisme), sans les supprimer car un régime équilibré est impossible en ne mangeant que des aliments alcalins.

-  éviter la sédentarité, et privilégier une activité physique régulière, l’oxygène étant indispensable pour la neutralisation des acides. Des exercices respiratoires peuvent aussi être entrepris.

- gérer son stress, afin de limiter les effets délétères qu'il a sur l'équilibre acido-basique.

- favoriser la transpiration, grâce au sport, au sauna, au hammam, ou encore avec des tisanes sudorifiques (tilleul, bourrache, sureau, ...).

- boire beaucoup d'eau pour stimuler l'élimination par les reins, et éventuellement prendre des tisanes diurétiques (reine des près, pissenlit, queues de cerise, ...).

 

Enfin, il faudra reminéraliser l’organisme, mais cette étape n'est envisageable que lorsque l'équilibre acido-basique est rétabli. Sinon, les minéraux seront utilisés directement pour neutraliser les acides, et la carences minérale sera toujours présente. Une fois que le corps a atteint l’équilibre qu’il avait perdu, il faut être attentif aux signaux d’une nouvelle acidose, pour prendre les mesures nécessaires rapidement.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.