La Terre à l'an vert
Naturopathe à Cayenne, et partout à distance

Nos émonctoires, des portes de sortie

Naturopathie

Un corps sain est un corps qui est capable de se débarrasser des toxines, par le biais des organes de sortie, que l’on appelle émonctoires. Nos cellules ingèrent des substances nutritives, à partir des liquides dans lesquels elles baignent, Ces liquides sont appelées des humeurs, ce sont le sang et la lymphe principalement. Ensuite, ces substances sont dégradées par des enzymes et renvoyées vers les émonctoires, via les mêmes humeurs, afin d’y être évacuées. Ces déchets ressortent du corps sous diverses formes (urine, sueur, …) et sont le reflet d’un fonctionnement correct.

Notre organisme se débarrasse également de déchets venant de l'extérieur. Ce sont les toxines qui pénètrent à l'intérieur du corps par l'alimentation, la respiration, certains produits que l'on s'applique sur la peau, les médicaments, ...

Mais lorsque celui-ci est soumis à des excès, ou que la force vitale est faible, les déchets s'accumulent, deviennent plus gros, les humeurs s’épaississent, circulent plus lentement, les émonctoires peinent à assurer leur fonction d’évacuation, et inévitablement, l’organisme s’encrasse. C'est un cercle vicieux, mais duquel on peut se sortir si on le décide.

 

LES TYPES DE DECHETS

On distingue 2 types de déchets en naturopathie : les colles et les cristaux. Les colles sont aussi appelées déchets colloïdaux, ou mucosités. Elles sont généralement produites par les glucides et les lipides et sont responsables de problèmes ORL, d’acné, …, tandis que les cristaux, durs et pointus, sont plutôt produits par les protéines ou les aliments acides, et ont pour conséquences des calculs, de l’arthrose, … 

 

Nos émonctoires sont au nombre de 5 : le couple foie-intestin, les poumons, les reins et la peau.

 

LE FOIE ET L'INTESTIN

Le foie ne peut pas jouer seul le rôle d'émonctoire puisqu'il n'a pas de voie de sortie directe sur l'extérieur. Il est associé à l'intestin, ensemble ils permettent l'élimination de colles et de cristaux. Le foie est un organe qui a de multiples rôles : filtration sanguine, régulation hormonale, stockage du glycogène et de certaines vitamines, neutralisation de toxines, production de la bile, ... Le foie est un émonctoire particulièrement important en naturopathie, car il est un véritable carrefour dans le fonctionnement de l'organisme et peut facilement être engorgé. Un soin particulier doit lui être apporté.

L'intestin se charge d’évacuer les substances que l’organisme n’arrive pas à digérer, ainsi que les déchets colloïdaux apportés par le sang et la lymphe. Une alimentation trop sucrée et trop raffinée tend à abîmer la muqueuse intestinale, ce qui, à long terme, nuit au processus d’assimilation des nutriments, et laisse passer dans l’organisme des matières qui devraient être évacuées. Si l’intestin est trop surchargé, les organes qui prendront le relais, nommés organes de dérivation, seront les poumons et la peau

 

LES POUMONS

Les poumons permettent les échanges gazeux. Leur rôle est de nourrir les cellules en oxygène en assimilant les nutriments de l’air inspiré, puis d’évacuer des toxines comme le dioxyde de carbone lors de l’expiration. Ils sont également importants dans le maintien de l’équilibre acido-basique. Ce sont des émonctoires principaux pour les cristaux, et secondaires pour les colles, qui seront évacuées en relais de l’intestin et de la peau, sous forme de glaires. Des poumons surchargés, contrairement aux autres émonctoires, se remarquent rapidement : nez bouché, toux, … Il est évident que la qualité de l’air est primordiale. En cas d’environnement pollué, il peut être judicieux de s’accorder régulièrement du temps dans des espaces où la nature prédomine (forêt, mer, …)

 

LES REINS

Les reins filtrent 1500 à 1800 litres de sang chaque jour, afin de récupérer les déchets, de les diluer puis de les éliminer à travers l’urine. Ils sont les principaux régulateurs du taux d’acides lourds et de cristaux dans le corps, conséquences d’une mauvaise dégradation des protéines, ou d’un excès de sucre. La fabrication des globules rouges dépendent aussi des reins, et ils ont également une fonction dans la sécrétion de certaines hormones. Un rein défaillant ne filtre plus correctement et laisse passer des substances dangereuses pour l’organisme, qui vont s’accumuler dans les tissus.

 

LA PEAU

La peau est le plus grand des organes et constitue une barrière de protection contre les agressions extérieures, telles que le froid ou le soleil. Elle est très importante puisqu’elle joue un rôle dans la cicatrisation, dans la thermo-régulation, dans la synthèse de la vitamine D. Elle est composée de trois couches :

- l’hypoderme est la plus profonde, constituée de cellules adipeuses. Certaines toxines peuvent y être stockées.

- le derme, comprenant les glandes sudoripares et les glandes sébacées, qui permettent respectivement à la transpiration et au sébum d’être évacués.

- l’épiderme, enfin, est la couche superficielle de la peau.

Cet émonctoire est particulier car il peut drainer à la fois des déchets cristalloïdes et colloïdaux. Une transpiration insuffisante ou inexistante doit alerter sur une mauvaise évacuation des cristaux. De plus, elle prend le relais des autres émonctoires, notamment les reins, très rapidement.

 

 

Il ne faut pas oublier que les toxines doivent être évacuées. Les garder dans son organisme fait le lit de la maladie. C'est un travail quotidien que de garder ses émonctoires opérationnels et efficaces, grâce à une alimentation saine, la pratique d'un activité physique, ou encore un sommeil réparateur. Les plantes sont très utilisées pour drainer un organe et l'aider à assurer sa fonction d'élimination. 


Articles similaires

Derniers articles

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.